IMPOTS / ABATTEMENTS FISCAUX
ABATTEMENT > ASSURANCE VIE
ASSURANCE VIE
Nombreux sont ceux qui songent à protéger leur entourage en souscrivant à différentes polices d'assurance. L'assurance vie est aujourd'hui considérée comme une nécessité dans la vie de plusieurs d'entre nous. Par les avantages qu'elle présente aux successeurs de son titulaire, l'assurance vie permet que ces derniers gardent l'esprit tranquille. Mais elle offre encore plus d'avantages lorsque l'on connaît ses possibilités en matière d'abattement fiscal…
Assurance vie

De plus en plus de gens souscrivent à une assurance vie. Et pour cause ! Le nombre d'avantages d'une telle mesure permet de protéger ses proches et de bénéficier en plus de réductions fiscales considérables.

Lors de la souscription à une assurance vie, des possibilités d'emprunt ou de rachat se greffent au contrat initial, ce qui permet éventuellement aux bénéficiaires de la police de toucher des sommes d'argent sans qu'il n'y ait décès ou donation. Or dans ces conditions, il est intéressant de savoir que, pour un rachat total ou partiel de l'assurance vie, un abattement de 4 600 € pour une personne célibataire ou de 9 200 € pour un couple, est applicable par année civile pour la totalité des polices contractées. Toutefois, les produits financiers que l'on souhaite racheter doivent être en vigueur depuis un minimum de huit années. Ce n'est que conséquemment à cet abattement qu'un prélèvement libératoire sera ensuite effectué sur le capital ainsi qu'une cotisation avoisinant les 11% à titre de contributions sociales.

Pour les cas de transmission de capital par donation ou par voie de succession, l'abattement assurance vie correspond à la somme de 152 000 €. Tout capital en deçà de ce montant est exonéré de taxe. Tout capital excédant ce montant est assujetti à une cotisation fiscale avoisinant les 20 %. Cet abattement est applicable pour les bénéficiaires dont le nom est stipulé au contrat. Si aucun bénéficiaire n'est mentionné dans la police d'assurance, les bénéficiaires seront désignés selon une hiérarchie légitime, à savoir le/la conjoint(e), les enfants, les frères et sœurs, les neveux et nièces, les cousins et cousines, etc.

Pour toute transmission de capital, on doit également savoir qu'une distinction est observée pour les titulaires de l'assurance ayant dépassé 70 ans d'âge. Toute activité antérieure à 70 ans sera sujette aux normes citées dans le paragraphe précédent. Dans ces conditions, l'abattement assurance vie correspondant à la somme de 152 000 € s'applique à la totalité des sommes accumulées, exprimées en capital de départ, en primes ainsi qu'en intérêts, avant que le sujet ait atteint cet âge limite. Passé le cap des 70 ans, l'assurance se retrouve soumise à un système de calcul différent. Le calcul ne portera plus désormais que sur les primes versées par l'assuré. Les intérêts n'étant plus considérés dans ce calcul, ils se soustraient à toute forme de taxation. L'abattement ne sera plus alors que de l'ordre de 30 500 €.



Crédit en ligne

ABATTEMENT > ASSURANCE VIE