IMPOTS / ABATTEMENTS FISCAUX
ABATTEMENT > RÉSIDENCE PRINCIPALE
RÉSIDENCE PRINCIPALE
Vous habitez une jolie maison, un appartement agréable, une villa au bord de la mer… Qu'importe, votre résidence vous appartient et vous avez à cœur de l'entretenir convenablement. Votre souhait le plus cher est surtout de l'améliorer de plusieurs façons, de la rendre plus confortable, plus pratique aussi. Sachez que de nombreuses déductions interviennent dans votre déclaration à l'impôt si vous effectuez des travaux dans votre propriété principale.
Résidence principale

L'abattement fiscal sur la résidence principale a été récemment majoré à 30 % au lieu de 20 %. Voilà une mesure qui réjouit plus d'un budget en cette période économique difficile. Cet abattement, applicable depuis le 1er janvier 2008, a pour objectif la réduction des sommes à payer concernant l’impôt de solidarité sur la fortune. Mais encore…

La résidence principale se définit comme étant le lieu d'habitation principal du contribuable. Cette habitation devient alors éligible à un certain nombre d'options d'abattement en fonction de spécificités telles que des crédits d'impôt accordés selon des types de déboursés. Les dépenses inhérentes à de gros équipements peuvent donner lieu, par exemple, à un crédit d'impôt :

1) en faveur du développement durable : 15 % associés aux dépenses pour les chaudières à basse température ; 25 % associés aux dépenses pour les chaudières à condensation, pour tous matériaux d'isolation thermique, pour les appareils de régulation de chauffage installés dans des logements ayant plus de deux ans, pour les équipements de raccordement à un réseau thermique dans un logement récent ou ancien, pour les travaux d'isolation thermique des parois opaques ; 50 % associés aux dépenses d'équipement de production d'énergie renouvelable et de pompes à chaleur ou de diagnostics de performance énergétique non obligatoires.
2) en faveur de l'aide aux personnes : 15 % associés aux dépenses pour des ascenseurs, pour des aménagements de prévention de risques technologiques ; 25 % associés aux dépenses d'installation, de remplacement ou de modification d'équipements pour personnes âgées ou handicapées.

D'autres crédits d'impôt sont également possibles afin d'alléger le fardeau fiscal. Par exemple, les crédits d'impôt sur les intérêts d'emprunts souscrits pour l'acquisition ou la construction d'une résidence principale. Les abattements sur intérêts pourront varier de 20 % à 40 % selon le type d'habitation en cause.

Par ailleurs, on note aussi l'avantage de la TVA à taux réduit pour des travaux d'amélioration, d'aménagement, d'entretien ou de transformation d'une habitation. Tout logement terminé depuis plus de deux ans peut profiter du taux réduit de la TVA à 5,5 %. Cette réduction n'est toutefois valable que jusqu'en 2010 et les travaux doivent être facturés directement au contribuable.

Enfin, d'autres abattements se greffent à l'item résidence principale, selon que le contribuable est déclaré célibataire ou que son/sa conjoint(e) soit déclaré(e) personne handicapée.



Crédit en ligne

ABATTEMENT > RÉSIDENCE PRINCIPALE